Alors que des milliers de Sénégalais continuent d’éprouver toutes les peines du monde pour disposer de leurs cartes d’identité Cedeao, le journal Source A nous apprend que les machines censées en assurer la production sont à l’arrêt.

Autrement dit, la stratégique Direction de l’automatisation des fichiers (Daf) du ministère de l’Intérieur, qui a pourtant englouti 50 milliards dans ce projet de documents biométriques, est simplement en train de se tourner les pouces.

Commentaires sur Facebook

3 commentaires

  1. 587813 948725 Its hard to uncover knowledgeable individuals on this topic, but you sound like you know what youre talking about! Thanks 574165

  2. 588592 393404I actually delighted to locate this internet web site on bing, just what I was searching for : D too saved to fav. 397296

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *